Publié dans Non classé

Une vie meilleure

Un film, un réalisateur…

Mardi 25 Août 2020 20h30 Cinéma VEO Castelnaudary

« Une Vie Meilleure » de Grégory Lassalle en sa présence

« Toute sa vie, José Luis a migré au rythme des booms économiques. Aujourd’hui, le Nord de la Patagonie et ses gisements de gaz de schiste représentent le nouvel eldorado. José Luis est prêt à tout pour y décrocher un emploi et gagner le salaire confortable promis par l’industrie. Dans le petit village d’Añelo, il se confronte aux relations de pouvoir et à la réalité du monde pétrolier, tandis que les habitant.e.s de la région voient leur vie bouleversée par l’invasion massive des entreprises. Pampa hésite à louer ses terres aux compagnies pétrolières. Relmu, une Indienne Mapuche, a pris le parti de résister à l’avancée des puits, mais s’expose à de lourdes poursuites judiciaires. Le vieux fruiticulteur Alfredo voit le projet de toute une vie réduit à néant. En acceptant un arrangement financier, il pourrait éviter de tout perdre, mais au fond, est-ce vraiment ce qui lui importe ? Contraints de prendre des décisions déterminantes pour leur avenir, chacun.e est amené.e à s’adapter et à repenser sa vie et ses aspirations. »

Le mot du réalisateur :


« Comme dans mes films précédents, je souhaite raconter des personnes prises dans la marche de la « grande » Histoire. Ici, le décor naturel est celui des steppes et des plateaux de la province de Neuquén, au centre ouest de l’Argentine, au pied de la Cordillère des Andes. Depuis 2013, le gouvernement national et les compagnies pétrolières exploitent massivement cette zone semi-désertique et peu peuplée. Dans l’imaginaire collectif, l’appropriation de ce désert rappelle la conquête du far west, avec ses décors de western, son esprit pionnier et ses promesses d’abondance. Lieu de propagande et d’enrichissement, la steppe patagonne est devenue aussi un lieu de pouvoir et de rapport de force. Entre les populations et les entreprises d’abord, ainsi qu’à l’intérieur même du monde du pétrole.

Le pouvoir est un facteur déterminant dans les décisions que prennent les individus. J’ai pu l’observer dans sa capacité à proposer des options à ceux qui veulent bien s’adapter, notamment en attisant la convoitise et en incitant à la compromission. Aujourd’hui, en Patagonie, l’activité pétrolière fait consensus. Le changement semble acté. On appelle ça le « progrès ». L’enjeu est maintenant de savoir ce que vont devenir les populations. »

Grégory Lassalle

Né en 1979, Grégory Lassalle vient du monde de la solidarité internationale. Il fait ses débuts de réalisateur au Guatemala où il vit entre 2002 et 2010. Ses premiers documentaires sont des films militants qui traitent de luttes sociales. Collaborateur ponctuel pour le Monde Diplomatique, il est l’auteur de deux livres : L’Aventure. Les migrants sur la route de l’Europe (2014. Éd. Non-Lieu) et La passion du schiste. Capitalisme, démocratie, environnement en Argentine (Ouvrage collectif, 2016. Éd. Cetim). Aujourd’hui, il se dédie au cinéma documentaire. Après « Une vie meilleure », son prochain film est en cours de développement, intitulé « En dehors », il suit la trajectoire d’un ex-détenu longue peine.

Auteur :

Un site spécialement dédié à l'éducation à l'image Cinéma sur le département de l'Aude

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s