Publié dans Non classé

Retour sur les Césars

La 46e cérémonie des Césars s’est déroulée ce vendredi 12 mars dans une ambiance particulière. Beaucoup d’encre a coulé depuis, décriée, bousculée, encensée cette cérémonie n’a dit -on pas rendue l’hommage qu’elle aurait dû au cinéma. 

Ça c’était pour le 12 mars dernier et c’était à Paris.

Mais vous souvenez vous de ce qui s’est passé le 25 février 2020 à Castelnaudary ? C’est loin certes, mais ce jour-là le Cinéma de Castelnaudary était honoré de la présence en ses murs de Filippo Menghetti venu présenter son premier long métrage « Deux »…  et ce dernier a reçu le César du premier film… Lors de sa prise de parole, il avait déjà déclaré au public chaurien, comme lors de la remise de sa statuette : « si on m’avait dit il y a dix ans quand j’arrivais en France, que j’allais pouvoir faire ce film, j’aurais rigolé ! » et d’ajouter devant l’accueil du public : « c’est magnifique !»

Vous souvenez-vous de ce qui se passait aussi le 23 septembre 2020 ? Lors de la soirée de présentation du festival « Cinéma d’automne, nous n’étions pas peu fiers d’offrir au public une belle composition de « notes » cinématographiques, « espiègles » et bourrées de « pathétique drôle », chère à Laure Calamy, récompensée du césar de la meilleure actrice, avec la projection « Antoinette dans les Cévennes ». Un succès public qui, dans les semaines qui ont suivi, a prouvé la force de ce film. L’hommage de Laure Calamy lors de la remise des césars au cultissime film « La vie est belle » de Franck Capra (pas celui de Roberto Benigni) n’a pas manqué de toucher nombre d’entre nous qui souscrivons totalement à sa présentation des « James Steward » de nos campagnes qui nous permettent par leurs actions culturelles d’assouvir nos « soifs de sens et de non sens, de nous exiler dans nos imaginaires »… Que seraient nos vies sans eux en effet !

Enfin nous nous souvenons certainement du mercredi 7 octobre dernier, jour ou Aurel, dessinateur de presse, et ami très cher des Croquignous, est venu présenter son film Josep, César du meilleur film d’animation…

Le producteur du film présent à cette occasion à ses côtés pour la remise des Césars déclara :

« J’aimerais que ce prix soit un encouragement pour toutes celles et ceux (…) qui en région, travaillent pour une décentralisation des imaginaires et des moyens techniques. Nous, en région Occitanie, on a été soutenu par la Région très fortement dès le début, tout le long, jusqu’à aujourd’hui. »

Car oui, en effet, le lien entre ces trois films n’est pas seulement que l’équipe du cinéma, le Festival « Cinéma d’automne » aient eu le nez creux, et les aient mis à l’honneur de leur programmation, mais qu’ils soient tous les trois en lien avec notre territoire. Que dans notre belle région dont on ne cesse de louer la cinégénie, il y vit de belles personnes qui aient l’audace productive, et soient en mesure d’y faire des films, de les produire, de les porter, les accompagner … et de les montrer !

Trois Œuvres césarisés pour notre Région, quelle belle récompense et quelle satisfaction pour notre ville d’avoir pu offrir à ces films et leurs auteurs un bel écrin de diffusion… et un public enthousiaste et chaleureux. Alors continuons d’être curieux, continuons de nous étonner ! Et que bientôt nous puissions retrouver le chemin de nos salles !

Auteur :

Un site spécialement dédié à l'éducation à l'image Cinéma sur le département de l'Aude

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s